Plus me plait la douceur angevine que l’air marin alors…pâté aux prunes

Un petit hommage à Joachim du Bellay qui comme moi est angevin (d’ailleurs il faut prononcer «Jo-a-chin » et non «Jo-a-kin(e)» ; parole d’angevine qui a été élève au lycée Joachim du Bellay d’Angers (Joach pour les intimes 😉 ) ). Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce poète, il est en particulier l’auteur du poème « Heureux qui comme Ulysse… », un sonnet dans lequel le poète exprime ses regrets et en particulier celui de son Anjou natal. Bon après ce petit cours de français, on passe à la cuisine 😀

Je suis donc très contente de vous présenter cette spécialité angevine : le pâté aux prunes. Tous les étés de mon enfance étaient gourmands grâce à ce dessert. J’ai donc décidé de transmettre cette gourmandise à mes enfants et à vous par la même occasion 😉 .

pâté aux prunes pâté aux prunes

Préparation : 30min
Repos au frais : 1h
Cuisson : 35-40 mn

Ingrédients (Pour 6-8 personnes)

  • 125 g d’eau
  • 500 g de farine de blé
  • 100 g de sucre
  • 250 g de beurre demi-sel mou
  • 1 œuf entier
  • 1,5 Kg de prunes reine claude (avec leurs noyaux !)
  • 1 jaune d’oeuf

Mettre la farine et le sucre dans un saladier.
Ajouter l’œuf puis le beurre mou en petit morceaux.
Mélanger grossièrement.
Ajouter petit à petit l’eau, en travaillant la pâte à la main.
Former (plus ou moins) une boule (la pâte est très collante et molle)
Laisser reposer la pâte pendant 1h dans un endroit frais (elle durcit et est plus facile à étaler).
Étendre une moitié de la pâte au rouleau à pâtisserie sur votre plan de travail fariné.
Découper un cercle d’un diamètre supérieur à votre moule. (voir photo)
Garnir le moule en laissant la pâte dépasser du bord de quelques centimètres.
Disposer les prunes sur toute la pâte, sans enlever les noyaux et saupoudrer de sucre (la quantité varie en fonction de vos prunes).
Avec le reste de la pâte étalée, confectionner un couvercle à disposer par-dessus les prunes.
Rabattre le fond de pâte par-dessus la pâte du dessus et bien souder les deux morceaux afin que la cuisson soit homogène et que le jus ne déborde pas.
Faites un trou de 2 à 3 cm au centre et y mettre un tube en papier alu (voir photo). Avec un pinceau, badigeonner le pâté avec le jaune d’oeuf battu additionné d’un peu d’eau
Mettre au four chaud (180°) pendant 35 à 40mn.
Pendant la cuisson prélever dans le trou central un peu de jus rendu par les prunes (avec un pinceau de cuisine) et badigeonner la pâte avec ce jus (cela lui donnera un bon gout sucré)
Servir frais
Paté aux prunes1 Conseils supplémentaires :

  • Surtout ne pas enlever les noyaux ; cela donne du gout à cette tarte mais prévenez vos invités !
  • Etaler votre pate assez finement sinon ce sera trop bourratif (avec cette quantité de pate j’ai fait un pâté aux prunes de 26 cm de diamètre et il me restait de la pâte que j’ai congelé.)
  • J’ai utilisé un moule en alu jetable pour faire cuire mon pâté aux prunes pour pouvoir le découper plus facilement.
  • Utiliser de bonnes prunes (les reines–claudes sont recommandées mais j’ai un mal fou à en trouver ; on va devoir planter un prunier dans le jardin !)

L’avis des gourmands : Je suis vraiment contente de moi car il était bien réussi ! Il a fait l’unanimité auprès des gouteurs. Et pour moi quel plaisir de retrouver ce goût d’enfance !

Print Friendly, PDF & Email

1 comment on “Plus me plait la douceur angevine que l’air marin alors…pâté aux prunesAdd yours →

Répondre à bree13 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.